faire mouche

Le narrateur revient dans son village natal à St Fourneau pour le mariage de sa cousine. Il est accompagné d'une jeune femme qu'il présente comme sa femme, enceinte, Constance, sauf qu'elle s'appelle Claire. Dès le début, on ressent une atmosphère pesante, des tensions, une famille détériorée, silencieuse où se mêlent rancoeurs, secrets, non-dits.

Le nouveau roman d'Almendros est glaçant, addictif, on retient son souffle à chaque page. Son écriture est précise, millimetrée. Une belle découverte grâce à laquelle nous nous empressons de lire ses deux précédents "Ma chère Lise" et " Un été".

Faire mouche, Vincent Almendros, éd Minuit, 11,50€