comme si j etais seul

Encore un premier roman, encore une bonne surprise.

Trois protagonistes prennent tout à tour la parole dans ce roman choral tiré d'une histoire vraie, celle de Drazen Erdemovic, jeune soldat croate engagé malgré lui dans l'armée serbe et qui, rongé de culpabilité, ira de son plein gré se confesser à un journaliste américain : accusé de crimes contre l'humanité, il sera condamné à 10 ans de prison.

Trois personnages, trois visions du même épisode sanglant de l'une des guerres civiles les plus destructrices de la fin du XXeme siècle, la guerre de Yougoslavie : le massacre de Srebrenica.

C'est ainsi qu'au fil des chapitres alternent le vécu de Dirk (jeune casque bleu néerlandais) de Drazen Erdemovic lui même et de Roméo (magistra nouvellement promu à la cour pénale internationale de La Haye).  Le premier, parachuté dans un conflit dont il ne connaît ni les tenants ni les aboutissants, comprend tout à coup son impuissance, le second sera amené à nier son humanité en obéissant à des ordres d'une cruauté insensée et le troisième devra en son âme et conscience porter un jugement sur un conflit ethnique qui le dépasse ...

Un roman sur la noirceur humaine, juste et violent et qui, à travers des personnages loin d'être manichéens, pousse le lecteur à se forger sa propre opinion.

"Comme si j'étais seul" - Marco MAGINI - Editions HC - € 19,00